Par le passé, la plupart des préoccupations entourant les traumatismes craniocérébraux (TCC) étaient axées sur les signes évidents : fractures du crâne, hémorragie cérébrale et coma. Mais après certaines poursuites très médiatisées liées à des commotions dans le monde du hockey et du football professionnel, les médecins nous avertissent maintenant quun coup sur la poire peut faire bien plus que de nous faire voir des étoiles.

Les probabilités de subir un TCC sont trois fois plus élevées chez les hommes que chez les femmes. Et elles ne concernent pas non plus uniquement les athlètes professionnels qui se font plaquer par des secondeurs de 135 kilos. Beaucoup d’hommes subissent des coups à la tête lors d’accidents de tous les jours, par exemple en vélo, en voiture ou même en jouant avec les enfants.

La plupart des TCC ne nécessitent aucun autre traitement que du repos et un analgésique en vente libre pour soulager les maux de tête. Or, même les commotions légères peuvent avoir des conséquences sur vos pensées, vos sensations, votre langage et vos émotions. C’est pourquoi il est si important d’être sensibilisé aux TCC et à la façon dont ils pourraient vous toucher. Profitons du mois de la sensibilisation aux lésions cérébrales qui se déroule en juin pour aborder quelques éléments essentiels :

  1. Consultez un médecin — Si vous croyez avoir subi un TCC, votre médecin de famille peut vous faire passer quelques examens simples pour mesurer votre capacité à suivre des directives et à bouger vos yeux, vos bras et vos jambes. Votre expression orale offre aussi des indices importants à votre médecin, qui pourrait vous recommander des tests supplémentaires comme un examen de tomodensitométrie ou d’imagerie par résonance magnétique pour écarter toute autre possibilité.
  2. Faites travailler votre cerveau — La performance cérébrale des hommes commence à décliner à la fin de la vingtaine ou au début de la trentaine. C’est pourquoi des applis comme BrainHQ sont utiles à tous. Gardez votre esprit actif avec des casse-têtes, des jeux-questionnaires et d’autres jeux. (Astuce de pro : en suivant ce lien, vous êtes même admissible à un rabais sur l’abonnement gracieusement offert par nos chers amis de la Canadian Football League Alumni Association.)
  3. Jouez prudemment — Le TCC est la première cause non intentionnelle de décès et d’invalidité chez les hommes de moins de 40 ans. C’est pourquoi il est si important de protéger votre tête en portant un casque lorsque vous pratiquez tout type de sport intense ou de contact (football, baseball, ski, planche à neige, vélo, etc.). Mieux encore, optez plutôt pour une partie de touch-football entre amis au parc.

Recevez Notre Bulletin

Inscrivez-vous afin de recevoir chaque semaine des conseils santé de Change pas trop dans votre courriel.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This