Communiqué de Presse

Une étude démontre que les hommes pourraient être millionnaires
Selon un rapport, les hommes canadiens pourraient être millionnaires s’ils adoptaient un mode de vie plus sain

Selon un rapport, les hommes canadiens pourraient être millionnaires s’ils adoptaient un mode de vie plus sain

Vancouver, C.-B. (Le 13 juin 2016) – Selon un nouveau rapport publié à la veille de la Semaine de la santé des hommes canadiens, les hommes canadiens pourraient être plus riches et en meilleure santé s’ils dépensaient moins d’argent sur des produits comme le tabac et l’alcool, perdaient quelques kilos et investissaient les économies réalisées. En fait, un gars en très mauvaise santé pourrait perdre jusqu’à 8,6 millions de dollars au cours de sa vie.

Le rapport a été commandé par la Fondation pour la santé des hommes au Canada, un organisme à but non lucratif, pour illustrer le fait qu’en apportant de petits changements à leur mode de vie, les hommes peuvent obtenir d’importants résultats favorisant autant leur santé que leur solde bancaire.

Le tabagisme, la consommation d’alcool et le surpoids peuvent coûter des millions de dollars aux hommes

L’étude Combien la consommation de tabac et d’alcool et le surpoids coûtent-ils au citoyen canadien? s’attarde au fardeau financier de ces facteurs de risque pour les hommes et l’économie canadienne. En plus d’estimer le coût des cigarettes, de l’alcool et des primes d’assurance vie additionnelles qui sont facturées aux personnes présentant l’un ou l’autre des trois facteurs de risque, elle tient compte des occasions d’investissement manquées. Un gars qui fume cinq cigarettes par jour, consomme une boisson alcoolisée par jour, mesure six pieds et pèse 258 livres pourrait économiser 275 000 $ en menues dépenses au cours de sa vie. S’il investissait cet argent entre l’âge de 30 et 75 ans, le montant connaîtrait une impressionnante croissance et atteindrait 1,7 million de dollars.

Vous trouverez l’entièreté du rapport réalisé par H. Krueger & Associates Inc. à l’adresse fondationsantedeshommes.ca.

« Ces résultats sont très révélateurs pour les gars, qui n’ont pas nécessairement conscience du coût réel de leurs mauvaises habitudes. La bonne nouvelle, c’est que si vous apportez de petits changements à votre mode de vie, votre corps et votre portefeuille vous remercieront, déclare Wayne Hartrick, président de la FSHC. Notre campagne Change Pas Trop repose sur l’idée selon laquelle de petites actions deviennent des habitudes, et des habitudes deviennent un mode de vie sain. »

« Lorsque les hommes canadiens sont en bonne santé physique, ils sont en mesure d’être plus productifs, de contribuer à l’économie et de mener une vie plus heureuse et productive, soutient l’honorable Jane Philpott, ministre de la Santé. Pendant la Semaine de la santé des hommes, j’encourage les hommes à commencer par apporter à leur mode de vie un petit changement pouvant contribuer à l’amélioration de leur santé globale et de leur qualité de vie. »

« Nous voulons lancer un mouvement favorisant la santé des hommes au Canada en faisant voir aux hommes toutes les bonnes raisons d’adopter une approche plus proactive à l’égard de leur santé, y compris les conséquences sur leur portefeuille, affirme le Dr Larry Goldenberg, fondateur de la Fondation pour la santé des hommes au Canada (FSHC). Il est important pour les hommes de connaître les stratégies de prévention, d’être informés en matière d’alimentation et d’apprendre à écouter leur corps. »

Le rapport : examiner de plus près le coût élevé des habitudes de vie malsaines

Le coût varie de manière substantielle selon l’importance de la consommation ou du surpoids. Pour illustrer ce point, trois « Jos » fictifs ont été créés :

  • Jos à risque faible, qui fume cinq cigarettes par jour, consomme une boisson alcoolisée par jour, mesure six pieds et pèse 258 livres (indice de masse corporelle, ou IMC, de 35), pourrait économiser 275 000 $ au cours de sa vie. Si au lieu de dépenser cet argent en cigarettes, en alcool ou en primes d’assurance vie additionnelles, Jos l’investissait entre l’âge de 30 et 75 ans, le montant augmenterait à 1,7 million de dollars.
  • Jos à risque moyen, qui fume 20 cigarettes par jour (un paquet), consomme trois boissons alcoolisées par jour, mesure six pieds et pèse 295 livres (IMC de 40), pourrait économiser 628 000 $ au cours de sa vie. S’il était investi, le montant augmenterait à 3,2 millions de dollars.
  • Jos à risque élevé, qui fume 40 cigarettes par jour (deux paquets), consomme cinq boissons alcoolisées par jour, mesure six pieds et pèse 332 livres (IMC de 45), pourrait économiser 1,1 million de dollars au cours de sa vie. S’il était investi, le montant augmenterait à 8,6 millions de dollars.

Coût de la mauvaise santé des hommes pour l’économie canadienne

Les conséquences sur la santé associées au tabagisme, à la consommation d’alcool et au surpoids chez les hommes d’âge moyen coûtent à l’économie canadienne 20,3 milliards de dollars par année en frais de traitement, en invalidité et en mortalité prématurée.

Années de vie perdues

Le tabagisme, la consommation d’alcool et le surpoids sont tous des facteurs qui réduisent l’espérance de vie. L’espérance de vie d’un homme canadien moyen est de 79 ans. En moyenne, le tabagisme vous coûtera 10 années de vie, la consommation d’alcool vous coûtera 7,9 années de vie et l’obésité vous coûtera 5,8 années de vie.

Tabagisme

Le simple fait de fumer cinq cigarettes et de consommer une boisson alcoolisée par jour peut vous coûter 1,5 million de dollars. Au Canada, 26,4 % des hommes de 30 à 64 ans fument la cigarette. Plus du tiers d’entre eux sont de grands fumeurs, c’est-à-dire qu’ils fument au moins un paquet (20 cigarettes) par jour.

Consommation d’alcool

Plus des trois quarts (75,6 %) des hommes canadiens de 30 à 64 ans consomment également de l’alcool. Parmi les hommes de cette tranche d’âge, 14,8 % consomment une quantité quotidienne d’alcool qu’on considérerait comme étant dangereuse ou nocive pour la santé.

Surpoids

Parmi les hommes canadiens de 30 à 64 ans, 66,6 % sont en surpoids et obèses. Comparativement aux femmes canadiennes de 30 à 64 ans, plus d’hommes canadiens fument et fument davantage, boivent et boivent davantage, et sont obèses.

À propos de la Semaine de la santé des hommes canadiens

La troisième Semaine annuelle de la santé des hommes canadiens est une campagne de sensibilisation de la Fondation pour la santé des hommes au Canada. L’objectif est de créer un appel à l’action à l’échelle du pays pour encourager l’adoption de modes de vie plus sains. Rendez-vous sur le site semainedelasantedeshommes.ca pour participer.

À propos de la Fondation pour la santé des hommes au Canada

Fondation pour la santé des hommes au Canada (FSHC) est un organisme national à but non lucratif mis sur pied en 2014 par le visionnaire Dr Larry Goldenberg et Wayne Hartrick, président fondateur. La mission de la FSHC est d’inspirer les hommes canadiens à vivre une vie plus saine au moyen de divers programmes, tels que ChangePasTrop.ca, où les gars vont pour retrouver la santé, et PourMaSante.ca, un outil de sensibilisation sur la santé conçu spécialement pour les hommes. La FSHC est financée par le gouvernement de la Colombie-Britannique, l’Agence de la santé publique du Canada, des partenaires corporatifs et des donateurs privés.

Recevez Notre Bulletin

Inscrivez-vous afin de recevoir chaque semaine des conseils santé de Change pas trop dans votre courriel.

Vous vous êtes enregistré avec succès