• Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Fondation pour la santé des hommes au Canada est encore une fois citée comme un catalyseur pour changer les perceptions sur les problèmes de santé chez les hommes.

Dans le numéro du mois de janvier/février du journal Trends in Urology & Men’s Health, Peter Baker, directeur du réseau Global Action on Men’s Health, explore la toute première stratégie pour la santé des hommes à être adoptée par le Bureau régional pour l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé. La stratégie de 2018, qui complète la stratégie pour la santé des femmes adoptées deux années auparavant, reconnaît que l’état de santé de nombreux hommes est à un niveau inacceptable et est lié à des normes de genre qui engendrent des comportements risqués.

Ce sont les mêmes messages que la FSHC véhicule depuis sa fondation en 2014. En effet, l’article de M. Baker cite une étude commandée par la FSHC — « Change Pas Trop : l’impact économique des changements modestes pour un mode de vie sain chez les hommes d’âge moyen » — comme une preuve que les gouvernements et les services de santé ont beaucoup à gagner en abordant les enjeux liés à la santé des hommes.

« Une réduction relative annuelle de 1 % de la proportion d’hommes et de femmes d’âge moyen au Canada qui fume la cigarette, qui consomme les niveaux dangereux d’alcool et qui a surplus de poids pourrait entraîner une réduction cumulative du fardeau économique du pays d’environ 51 milliards $ CA au cours de la période 2013-2036 », stipule l’article, ajoutant qu’il existe assez de preuves pour « permettre aux décideurs politiques de commercer le développement de programmes efficaces ».

En parlant de programmes efficaces, la campagne Change Pas Trop de la FSHC célébrera son cinquième anniversaire le 3 juin. Conçue pour offrir les messages influents sur la santé que les hommes peuvent réellement entendre, absorber et mettre en œuvre, la ressource en ligne contient une vaste étendue d’information fiable et de conseils faciles visant à inspirer les hommes et leurs familles à vivre plus sainement.

En effet, le mandat de Change Pas Trop souscrit à deux des principes d’action de l’OMS en Europe, soit d’améliorer la promotion de la santé et de développer un ensemble de preuves exhaustives sur la santé des hommes à partir d’une perspective de genre.

De même, certaines des conclusions clés de la stratégie de l’OMS en Europe sont remarquablement semblables à celles de l’Étude nationale sur les comportements liés à la santé de la FSHC, qui ont déjà servi de base pour un article de recherche de la Amercian Journal of Men’s Heath et qui a récemment été corroboré par des chercheurs de l’Université Harvard.

Tout comme les données de l’OMS qui comparent le tabagisme, la consommation d’alcool et de drogues, le manque d’activités physiques et les risques alimentaires chez les hommes en Europe, l’étude de la FSHC considère quatre comportements presque identiques relativement à la santé des hommes canadiens, en plus des comportements liés au sommeil.

Des 2000 hommes interrogés pour l’étude de la FSHC, seulement 6 pour cent des répondants n’exhibaient aucun comportement malsain et étaient classés comme étant « en très bonne santé ». Les répondants qui exhibaient qu’un seul comportement malsain étaient considérés comme étant « en santé » et représentaient 22 pour cent du total. Les hommes ayant deux comportements malsains étaient considérés comme étant « limites » (31 pour cent), et les répondants avec trois comportements ci-dessus ou plus étaient classés comme étant « en mauvaise santé » (42 pour cent).

Encore une fois, la FSHC a présenté des outils pratiques pour aider les hommes à évaluer leur état de santé, à comprendre les comportements qui l’affectent et à agir. YouCheck.ca, le premier outil de sensibilisation sur la santé conçu spécifiquement pour les hommes est un parfait exemple. Il utilise un questionnaire confidentiel de 10 minutes pour fournir un aperçu unique de la santé actuelle et future des hommes en générant un rapport gratuit et personnalisé qui montre aux hommes comment apporter des changements santé à leur mode de vie.

Share This