Rapport sur la santé des hommes canadiens en 2024

Recherche en santé mentale

mai 29, 2024

Une nouvelle étude de la Fondation pour la santé des hommes au Canada (FSHC) révèle que les hommes de 19 à 29 ans, les hommes homosexuels et bisexuels ainsi que les hommes racialisés présentent un risque nettement plus élevé de souffrir de dépression et d’anxiété.

Dans le cadre de l’étude nationale menée par Intensions Consulting, 2 070 hommes canadiens âgés de 19 ans ou plus ont été interrogés. Les principaux résultats révèlent une tendance préoccupante chez certains groupes d’hommes :

  • Le risque de dépression modérée à sévère est nettement plus élevé chez les hommes âgés de 19 à 29 ans (43 %), les hommes racialisés (30 %) et les hommes homosexuels ou bisexuels (28 %) que dans l’ensemble de la population masculine (18 %).
  • L’anxiété modérée à élevée est nettement plus élevée chez les hommes âgés de 19 à 29 ans (57 %), les hommes racialisés (42 %) et les hommes homosexuels ou bisexuels (45 %) que dans l’ensemble de la population masculine (30 %).

À Propos De L’étude

L’étude d’Intensions Consulting a été menée au Canada entre le 5 et le 10 mars 2024. L’échantillon a été stratifié afin de bien illustrer la distribution sous-jacente de la population canadienne, tel que déterminé par des données du recensement 2021. L’enquête en ligne a été réalisée en français et en anglais et a utilisé des mesures de santé mentale validées, notamment l’évaluation globale de la gravité de l’anxiété et de la détérioration mentale (OASIS) et le questionnaire sur la santé du patient (QSP-9). Un échantillon aléatoire traditionnel de taille comparable aurait produit des résultats précis à plus ou moins 2,2 points de pourcentage, 19 fois sur 20.

Pour plus de renseignements sur la recherche, veuillez écrire à