• Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Le plus récent rapport de Global Action on Men’s Health se cadre parfaitement bien à la mission de la Fondation pour la santé des hommes au Canada. Il n’est pas surprenant de voir que les recherches, les services et les campagnes de la FSHC sont si souvent cités dans : « Who Self-Cares Wins: A Global Perspective on Men and Self-Care ».

Le document de 2019 était également le symbole d’un rapport de bonnes/mauvaises nouvelles. D’une part, le rapport stipule que « la santé des hommes s’est considérablement améliorée au cours des 40 dernières années pour ce qui est de l’espérance de vie et de l’espérance de vie en bonne santé. La plupart des hommes font assez d’activités physiques, ne fument pas et ne boivent pas d’alcool et souhaitent prendre le contrôle de leur santé ».

D’autre part, « la santé des hommes est beaucoup plus mauvaise qu’elle ne devrait être… L’espérance de vie mondiale des hommes est de quatre années de moins que les femmes et l’écart entre les sexes s’agrandit ».

Selon le rapport, prendre plus soin de soi entraîne une meilleure santé chez les hommes, les femmes et les enfants. Comment prendre plus soin de soi? Des pratiques spécifiques sont soulignées dans les « Sept piliers du bien-être personnel » de la International Self-Care Foundation et elles font partie intégrante de la mission de la FSHC d’inspirer les hommes à vivre plus sainement :

1. Les connaissances sur la santé et la médecine préventive

Ce pilier fait référence à la capacité des hommes à accéder, à comprendre et à utiliser de l’information de façon à favoriser et maintenir une bonne santé pour eux-mêmes, leur famille et leur communauté.

2. Le bien-être mental, la conscience de soi et la capacité d’agir

Ceci fait référence à l’application personnelle et pratique des connaissances en matière de santé sur l’état de santé d’un homme et la capacité et l’intention des hommes à agir selon leurs connaissances et leur sensibilisation envers leur situation et leur condition particulière.

Les piliers 1 et 2 du bien-être personnel sont au cœur de la campagne nationale « Change Pas Trop » de la FSHC, qui utilise l’humour, de l’information fiable et des conseils santé directs et facilement atteignables pour développer la sensibilisation au sujet des problèmes de santé chez les hommes, pour changer les attitudes et pour changer les comportements afin d’améliorer la santé des hommes en général. Change Pas Trop est développé autour du concept que de petites étapes deviennent des habitudes, et des habitudes deviennent un mode de vie saine.

3. L’activité physique

Dans la même catégorie que l’alimentation, le sommeil, la santé mentale et le tabagisme et l’alcool, l’activité physique est l’un des cinq points clés couverts par Change Pas Trop. D’ailleurs, la majorité des champions de la campagne, comme le rameur médaillé olympique Adam Kreek et le membre du Temple de la renommée du hockey Brendan Shanahan, sont des athlètes de renom.

4. Une saine alimentation

De publications de blogues à des recettes, en passant par des livres électroniques et des vidéos téléchargeables, le contenu de Change Pas Trop procure énormément de conseils faciles pour manger mieux.

5. L’évitement ou l’atténuation des risques

Boire de l’alcool et fumer la cigarette sont deux comportements à risques soulignés par la International Self-Care Foundation. D’ailleurs, le rapport de GAMH fait référence à un article de recherche de 2018 dans la American Journal of Men’s Health qui cite à de nombreuses reprises L’étude nationale sur les comportements liés à la santé de la FSHC.

6. Une bonne hygiène

Bien qu’ils ne s’agissent pas de thématiques abordées par Change Pas Trop, des sujets comme le stockage adéquat des aliments et les soins dentaires sont explorés.

7. Utilisation rationnelle et responsable de produits, services, diagnostics et médecines

Change Pas Trop encourage constamment les hommes à utiliser des produits et des services bons pour leur santé, comme des médecins de famille et des sites Internet pour cesser de fumer. Or, le sondage gratuit de sensibilisation sur la santé YouCheck.ca pose18 questions sur l’historique de santé et le mode de vie et évalue ensuite le risque de développer huit des maladies et des conditions les plus courantes chez les hommes canadiens.

Tels sont les parallèles entre les Sept piliers du bien-être personnel et le contenu de Change Pas Trop. Le rapport de GAMH cite la campagne de la FSHC comme un exemple de services numériques qui sont « facilement et continuellement accessibles; peu dispendieux et qui permettent aux hommes de se sentir en contrôle, indépendants et autonomes sans compromettre les normes comportementales traditionnelles des hommes ».

Les références envers la FSHC ne s’arrêtent pas là. Notre président, Wayne Hartrick, est remercié pour ses contributions envers le rapport et il est reconnu en tant que membre de comité exécutif de GAMH.

Cliquez ici pour lire le rapport au complet.

Inscrivez-vous à notre bulletin

Des nouvelles sur la santé des hommes que vous pouvez utiliser. Abonnez-vous aujourd’hui.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This