L’éloignement social, l’éloignement physique, y a-t-il une différence? Ces deux termes sont utilisés partout. Vous pourriez très bien être mélangé, mais la réponse est pourtant très simple : ils sont complètement interchangeables. Quelle est leur signification, et pourquoi sont-ils si importants?

Voici ce qu’on trouve au sujet de l’éloignement social sur un site du gouvernement du Canada : Les mesures d’éloignement social sont des approches adoptées pour minimiser les contacts étroits avec les autres membres de la collectivité. Elles comprennent la quarantaine et l’auto-isolement au niveau individuel ainsi que d’autres méthodes communautaires :

  • Mesures visant à éviter les rassemblements
  • Mesures touchant les écoles, incluant la fermeture
  • Mesures touchant les lieux de travail, incluant la fermeture
  • Annulation des rassemblements publics et de masse

Les individus doivent se conformer comme il se doit aux recommandations de quarantaine et d’auto-isolement afin de prévenir la transmission de la COVID-19 aux autres à la maison ou dans la collectivité.

C’est pourtant simple : évitez de vous approcher des gens pour contribuer ainsi à prévenir la propagation de la COVID-19. Que vous parliez d’éloignement social, d’éloignement physique ou d’isolement, la mesure est la même. Il s’agit d’éviter les interactions en personne.

Mais pour quelle raison l’éloignement social est-il si important? C’est une question de mathématiques.

Si on n’a aucun éloignement social

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Si on n’a aucun éloignement social, une personne asymptomatique, c’est-à-dire qui ne présente aucun symptôme ou que des symptômes légers, peut infecter 2,5 personnes en cinq jours.

Ces 2,5 personnes infectent à leur tour 2,5 autres personnes, et ainsi de suite. En moins d’un mois, au moins 245 personnes pourraient ainsi se retrouver infectées.

Après deux mois, le nombre de personnes infectées atteint 59 605 et après trois mois, ce nombre pourrait atteindre les dizaines de millions.

Si on réduit nos sorties de 50 %

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Si une personne asymptomatique réduit ses interactions sociales de 50 %, elle peut infecter 1,25 personne en cinq jours.

Après un mois, le nombre de personnes infectées atteint 5. C’est 50 fois moins que si on ne pratique pas l’éloignement social.

Après trois mois, environ 50 personnes seraient infectées. La différence est renversante lorsqu’on songe aux dizaines de millions de personnes qui seraient possiblement infectées si on ne pratiquait pas l’éloignement social.

Si on réduit nos sorties de 75 %

  • Facebook
  • Twitter
  • LinkedIn

Les calculs mathématiques deviennent encore plus intéressants si on réduit nos sorties de 75 %. Avec un tel éloignement social, une personne pourrait infecter 0,625 personne en cinq jours. Puisqu’il est impossible d’infecter une partie d’une personne, cela signifie que vous en infecterez une ou aucune. C’est à ce moment que la chaîne d’infection frappe un mur.

L’éloignement social nous permet de passer de millions de personnes possiblement infectées en trois mois à 50 ou moins. Combinez l’éloignement à certains conseils de prévention qui ont été vérifiés et mis à l’essai et nous parviendrons à mettre fin à la pandémie avec le temps.

Il faut cependant garder en tête que ces chiffres varient d’un pays à l’autre et au fur et à mesure que nous recueillons de l’information tous les jours. Ce document infographique représente une estimation basée sur les connaissances actuelles. Il nous montre ce que nous savons déjà, c’est-à-dire le pouvoir de l’éloignement social. Et ça fonctionne.

Si nous faisons notre part pour réduire la propagation de la COVID-19, nous arrivons à « aplanir la courbe ». Et en aplanissant la courbe, nous nous protégeons et nous réduisons la pression imposée aux hôpitaux et aux travailleurs de la santé. En pratiquant le télétravail (si vous en avez la possibilité) et en limitant nos interactions avec les gens, nous aiderons à freiner la pandémie. Nous ignorons le temps qu’il faudra, mais nous sommes assurés qu’en pratiquant l’éloignement social, vous réduirez vos risques et le risque que d’autres contractent la COVID-19.

Par conséquent, restez à la maison pour le bien de votre famille et de vos collectivités.

Que faites-vous pour vous conformer aux exigences sur l’éloignement social? Comment ces nouvelles mesures ont-elles changé votre vie? Partagez vos expériences dans la section des commentaires ci-dessous!

Inscrivez-vous à notre bulletin

Des nouvelles sur la santé des hommes que vous pouvez utiliser. Abonnez-vous aujourd’hui.

Vous vous êtes enregistré avec succès

Share This